Ledgarde de Vermandois

21,00

Une grande dame du Xe siècle.

Descendant de Charlemagne et du roi des Francs Robert, Ledgarde est un parti recherché par des seigneurs ambitieux en quête de puissance

En stock

Catégorie :

Description

Ledgarde de Vermandois, Une grande dame du Xe siècle.

Descendant de Charlemagne et du roi des Francs Robert, Ledgarde est un parti recherché par des seigneurs ambitieux en quête de puissance avec de nouveaux territoires et de riches alliances, conclues lors d’une rude négociation entre hommes.

Ainsi en est-il de Guillaume Longue-Épée, comte de Normandie, fils du Viking Rollon, puis de Thibaud dit le Tricheur, comte de Blois et Tours, possessionné à Saumur, Chinon et dans le Berry. Ledgarde (ca 920-981) quitte en 935 les rives de la Somme et de la Marne (Saint-Quentin, Château-Thierry, Péronne, Laon, Reims) afin d’épouser Guillaume à Rouen. En 942, veuve de Guillaume, elle rejoint les rives de la Loire pour devenir la femme de Thibaud, qu’elle suit à Chartres lorsqu’il s’empare de cette cité, puis de Châteaudun. Veuve une seconde fois (977), elle est inhumée à l’abbaye de Saint-Père-en-Vallée qu’elle a richement dotée, soucieuse de son salut et de celui de ses proches.

La comtesse Ledgarde nous ouvre le monde des femmes de l’aristocratie au Xe siècle.

Arlette Boué
Ledgarde de Vermandois, Une grande dame du Xe siècle, Comtesse de Blois, Tours, Chartres et Châteaudun